Argentinos Junior . where footballers grow up . Reportage

Maradona’s heirs: Visiting the offspring of the Argentine football

„As a goalkeeper you have to be very sure of what you’re doing. One mistake and the match is lost.“ (Nico, 11 years old)
„I will never abandon my poor district. Because that’s where I grew up“ (Pablo, 13 years old)

Nico and Pablo share a dream: Become a professional player, form part of the First division and sooner or later be lured by a foreign club. Football is their life. Every day they are training in the club or kicking the ball in the neighbourhood. The two boys are members of „Argentinos Juniors“, the club of the Argentine capital Buenos Aires where Diego Maradona was once discovered and which since then is training the best offspring of the Argentine football
Nico is a goolkeeper, following in the footsteps of his father and grandfather who have also held this postion. He’s no longer a child, though he’s only eleven years old. The oldest of three sons of a conservative middle-class family is a self-assured caracter who knows excactly where his position in life is. By having the overview of the pitch, Nico is keeping things in line. In case he doesn’t become a footballer he might be an architect or take over the family-run business in the future.
Pablo is childlike and his mum’s favourite. At first sight the 13 years old right midfielder reminds of a shy deer – very fast and always on the run. Pablo lives in „Villa Madero“, a slum in the outskirts of Buenos Aires. His hope and the one of his family is that he becomes one of the very few that makes it to the top. With the salary of a professional he could maintain his parents and the eight brothers and sisters – his personal football team.
Nico and Pablo: football as a gateway to the world. But at which point the game is ending and the seriousness of the life beginning?
The author Jessica Zeller and the photographer Amélie Losier have followed the two talents on and off the pitch. They portrait Nico and Pablo, their sport’s friends and the two very different families. The result is a full image of football, society and being a child in a south-american football nation.
 

Les successeurs de Maradona: en visite chez la relève de football en Argentine


"Un gardien de but doit être très fiable. Une faute et le match est perdu." (Nico, 11 ans)
"Je ne laisse pas tomber mon bidonville, car c'est ici que j'ai grandi." (Pablo, 13 ans)

Nico et Pablo ont un rêve commun: devenir joueur de foot professionnel, jouer en ligue 1, puis être recruté par un club étranger. Le football est leur vie - quotidiennement ils vont à l'entraînement ou jouent dans le quartier. Les deux jeunes garçons sont membres de l'association sportive "Argentinios Juniors" de Buenos Aires, où Diego Maradona fût jadis découvert et où le champion forme aujourd'hui les jeunes talents de foot du pays.
Nico est gardien de but. Il suit les traces de son père et de son grand-père, qui jouaient eux aussi à la même position. Malgré ses onze ans, il donne déjà l'impression d'être un adulte. Il est l'aîné d'une famille conservatrice de la classe moyenne. Il est sûr de lui et a conscience de son rôle dans la vie: il lui incombe de garder une vue d'ensemble et de veiller à la bonne marche des choses. S'il ne devient pas joueur de foot professionnel, il reprendra l'entreprise familiale.
Pablo est le chouchou de sa mère et a un comportement encore un peu enfantin. À première vue, cet adolescent de 13 ans, qui joue en milieu offensif latéral droit, comme Maradona de son temps, fait l'effet d'un jeune chevreuil: rapide, agile et qui cherche à s'échapper. Pablo vit dans le bidonville "Villa Madero" en périphérie de Buenos Aires. Ce qu'il espère, ainsi que sa famille, c'est que le foot lui permette de percer. Car avec un salaire de joueur professionnel, il pourrait nourrir ses parents et ses huit frères et soeurs - sa propre équipe de football.

Nico, Pablo et le foot: un but pour l'avenir ? Mais où s'arrête le jeu et où commence le sérieux ? La journaliste Jessica Zeller et la photographe Amélie Losier sont allées à la rencontre de ces deux jeunes talents sur le terrain et dans leurs familles. Elles les montrent avec leurs amis sportifs et dans leur famille respective, très différentes l'une de l'autre de par leur environnement social. Il en ressort un portrait tout en nuances de la société et de la jeunesse de cette grande nation de foot d'Amérique latine qu'est l'Argentine.